Real Time News
for Human Resources Governance

Un diagnostic pour estimer le coût de mauvaises conditions de travail

L'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) propose un guide qui permet aux entreprises d'évaluer le coût pour l'employeur de conditions de travail dégradées au sein de son entreprise. Le "Diagnostic Perfecosanté" peut être mis en oeuvre en une journée de travail, selon l'Anact. La méthode utilise des données existantes pour estimer les coûts financiers (en euros) et en équivalents temps plein (ETP) des perturbations. Elle permet à l'employeur d'évaluer l’intérêt d’engager des investissements et d'identifier des marges de manœuvre. L'article fournit un lien vers le guide.

Evaluer le coût de mauvaises conditions de travail (Miroir Social)

Notes de frais : une copie suffira

Est-ce la fin des justificatifs papiers de notes de frais ? C'est en tout cas l'une des conséquences probables de l'arrêté qui entérine la possibilité pour les employeurs de transmettre des justificatifs numérisé à l'Urssaf (voir notre alerte du 4 juin). La mesure concerne les notes de frais éditées depuis le 1er juillet. La copie doit suivre les conditions définies dans l'article A102 B-2 du Livre des Procédures Fiscales. 2,5 millions de salariés français utiliseraient régulièrement des notes de frais. 

Vers la fin des notes de frais ? (Tripalio)

Innovation manageriale vs innovation technologique

Selon des auteurs de plus en plus nombreux, l'innovation managériale permettrait, plus encore que les innovations technologiques, de conquérir et conserver un avantage compétitif vis-à-vis de ses concurrents. Les auteurs, professeurs à la Montpellier Business School, citent les cas de Schneider Electric ou de l'ONG Action contre de Faim qui ont profité de profondes refontes de leur management ou organisation. Mais les freins aux innovations managériales sont nombreux : leurs bénéfices sont plus difficiles à mesurer et à anticiper que ceux des innovations technologiques; elles requièrent de l'énergie, remettent en cause une organisation ou des relations hiérarchiques et suscitent, de ce fait, plus de résistance au changement. En revanche, elles sont moins identifiables et réplicables par les concurrents.

Les avantages de l'innovation managériale (The Conversation)

Entreprises en difficulté... de recrutement

11/07/2019

Les employeurs le disent, ils ont du mal à recruter malgré le taux de chômage élevé en France. La Dares, établissement du ministère du travail, le constate dans une enquête récente. Les principales difficultés sont le manque de candidatures, l’inadéquation du profil des candidats et les caractéristiques du poste proposé. 21 candidatures en moyenne ont été examinées par les patrons qui peinent à recruter. Le coût du recrutement est aussi plus élevé, relève la Dares. Deux cas les plus fréquents : les profils pénuriques aux compétences pointues (R&D, maintenance, informatique), et les secteurs qui pâtissent d'une mauvaise image, comme l'hôtellerie-restauration ou les transports. Les employeurs adaptent les caractéristiques du poste, revoient les exigences d'expérience (pour l'industrie) ou de diplôme (pour l'hôtellerie-restauration) et acceptent plus souvent d'augmenter le salaire proposé (8%) que de revoir les horaires de travail (6%)

Recrutements difficiles, que faire (La Croix)

L'accord d'entreprise sur le CSE n'est pas indispensable

09/07/2019

La mise en place progressive des comités sociaux et économique (CSE) dans les entreprises en lieu et place des comités d'entreprise (CE) se poursuit au gré des renouvellement des élus. Beaucoup ont conclu un accord pour en préciser le fonctionnement et les missions. Mais il n'est pas obligatoire, au contraire du protocole d’accord préélectoral avant les élections. Le Code du travail prévoit en effet des règles de fonctionnement du CSE, et un accord peut être conclu encore bien après la mise en place de l'instance. Les accords signés sont souvent déséquilibrés en faveur de l'employeur, signalent les Editions Tissot. Les représentants des salariés auront intérêt à prendre le temps d'examiner un accord présenté par l'employeur et à négocier des droits plus favorables que ceux prévus par les dispositions supplétives.

Quel accord d'entreprise pour le CSE ? (Editions Tissot)

Les employeurs moins vigilants sur les risques professionnels

La prévention des risques psychosociaux fait elle oublier les risques physiques au travail ? Une étude sur 2013-2016 de la Dares, établissement du ministère de Travail, signale que si un tiers des entreprises ont pris des mesures relatives aux RPS, le nombre d'entreprises ayant agi en prévention dans le domaine des risques physiques et chimiques a significativement baissé. Le document unique d'évaluation des risques (DUER), pourtant obligatoire, fait encore défaut dans beaucoup d'entreprises, notamment des établissements de la fonction publique et dans les collectivités locales.

Recul de la vigilance sur les risques professionnels (Dialogue Entreprise)

Emploi : les régions qui attirent le plus

Quelle régions attirent le plus les candidats à l'emploi ? HelloWork, acteur digital de référence du recrutement en France - dont les offres ont été consultées par 6,9 millions d'utilisateurs au 1er trimestre 2019 - livre ses conclusions : l'Auvergne - Rhône - Alpes pointe en tête des localisations qui attirent le plus de candidats extérieurs à la région (12,4% des personnes en quête d'emploi dans une autre régions que la leur ciblent l'Auvergne - Rhône - Alpes). Les Franciliens sont particulièrement intéressés par Lyon. La Nouvelle-Aquitaine - qui progresse nettement, les Pays de la Loire, Paca et la Bretagne complètent le quintet. L'Ile-de-France peine, elle, à attirer les candidats à la mobilité régionale (5%). Pire, 2/3 des candidats franciliens regardent ailleurs.

L'attractivité des régions (Les Echos)