Real Time News
for Human Resources Governance

Absentéisme : baromètre à la hausse

Les baromètres se suivent et se ressemblent sur les arrêts de travail. Après celui de Willis Towers Watson dont les résultats étaient résumés dans notre news du 29 août, le baromètre de Réhalto, spécialiste des risques humains et sociaux, constate une forte augmentation de l'absentéisme au travail. Les arrêts de travail augmentent de 6,85% par an depuis 5 ans. 36% des salariés ont été arrêtés au moins une fois sur les 12 derniers mois, pour une durée moyenne de 14,1 jours. Préoccupant : les problématiques mentales sont à l'origine de 29% des arrêts, dont 19% pour les seuls burn-out. Le baromètre attire l'attention sur la situation des 19-29 ans, victimes de "burn-out de désillusion", dûs à une forte déception après un investissement personnel très fort sur leurs premières années de salariat. Le télétravail est considéré comme l'une des solutions, permettant aux salariés de mieux gérer leur situation personnelle. Et il se traduit par un recul des arrêts dans les entreprises qui l'ont adopté (taux d'absentéisme de 2% contre 4,3%). Autre piste : organiser le soutien social des managers et des collègues.

Absentéisme en hausse (WK-RH)

L'absentéisme au travail a progressé en 2018

27% des salariés ont posé un arrêt dans l'année en 2018; c'est 8% d'augmentation en 5 ans et 3,6% de plus qu'en 2017 : le rapport annuel de Gras Savoye Willis Towers Watson constate une augmentation importante de l'absentéisme au travail, qui s'établit en moyenne à 3,73% (+16% depuis 2014). L’étude porte sur 546 entreprises françaises et sur plus de 250 000 salariés. Les plus de 50 ans sont plus concernés que les autres catégories de salariés, mais c'est chez les 30-39 ans et chez les 40-49 ans que ce taux a évolué le plus (respectivement +18% et +15%). Explications des auteurs de l'étude : le fort niveau d'engagement demandé dans les entreprises et la surcharge de travail d'une part; la progression du nombre de familles monoparentales et de salariés aidants d'autre part.

Absentéisme dans les entreprises (Le Figaro)

Risque neige et autorisation d'absence

 

Des chutes de neige menacent une grande partie de la France cette semaine. Les salariés qui ne peuvent se rendre au travail ne sont pas en faute. Mais ils doivent pouvoir documenter les raisons de leur absence ou de leur retard (photos de leur véhicule, coupure de presse…). Les professionnels amenés à se déplacer peuvent, eux, faire jouer leur droit de retrait si les conditions sont dangereuses.

https://www.francetvinfo.fr/meteo/neige/meteo-a-t-on-le-droit-de-ne-pas-venir-travailler-a-cause-de-la-neige_2598322.html#xtor=EPR-51-[davantage-de-femmes-deux-nouvelles-stars-et-des-grands-noms-au-tapis-trois-choses-a-retenir-du-guide-michelin-2019_3155795]-20190121-[related] (France Info)