Real Time News
for Human Resources Governance

Entreprises en difficulté... de recrutement

11/07/2019

Les employeurs le disent, ils ont du mal à recruter malgré le taux de chômage élevé en France. La Dares, établissement du ministère du travail, le constate dans une enquête récente. Les principales difficultés sont le manque de candidatures, l’inadéquation du profil des candidats et les caractéristiques du poste proposé. 21 candidatures en moyenne ont été examinées par les patrons qui peinent à recruter. Le coût du recrutement est aussi plus élevé, relève la Dares. Deux cas les plus fréquents : les profils pénuriques aux compétences pointues (R&D, maintenance, informatique), et les secteurs qui pâtissent d'une mauvaise image, comme l'hôtellerie-restauration ou les transports. Les employeurs adaptent les caractéristiques du poste, revoient les exigences d'expérience (pour l'industrie) ou de diplôme (pour l'hôtellerie-restauration) et acceptent plus souvent d'augmenter le salaire proposé (8%) que de revoir les horaires de travail (6%)

Recrutements difficiles, que faire (La Croix)

Emploi : les régions qui attirent le plus

Quelle régions attirent le plus les candidats à l'emploi ? HelloWork, acteur digital de référence du recrutement en France - dont les offres ont été consultées par 6,9 millions d'utilisateurs au 1er trimestre 2019 - livre ses conclusions : l'Auvergne - Rhône - Alpes pointe en tête des localisations qui attirent le plus de candidats extérieurs à la région (12,4% des personnes en quête d'emploi dans une autre régions que la leur ciblent l'Auvergne - Rhône - Alpes). Les Franciliens sont particulièrement intéressés par Lyon. La Nouvelle-Aquitaine - qui progresse nettement, les Pays de la Loire, Paca et la Bretagne complètent le quintet. L'Ile-de-France peine, elle, à attirer les candidats à la mobilité régionale (5%). Pire, 2/3 des candidats franciliens regardent ailleurs.

L'attractivité des régions (Les Echos)

Comment débaucher un salarié

20/06/2019

Débaucher massivement des salariés auprès de concurrents a parfois valu à des employeurs d'être poursuivis pour concurrence déloyale. Dans les secteurs les plus concurrentiels la pratique est pourtant fréquente. Quelles sont les règles à respecter ? Parmi les situation reconnues comme constitutives d'une concurrence déloyale : l'offre d'un salaire exceptionnellement élevé; l'embauche massive de salariés d'un même employeur ; la mise en cause de la moralité de l'entreprise ou de ses dirigeants ; puis le détournement de la clientèle par l'ancien salarié ou la divulgation de savoir-faire particuliers de l'ancien employeur. Parmi les bonnes pratiques conseillées, la publication d'une offre d'emploi permettant de recevoir des candidats variés ou le recours à un cabinet de recrutement. Et bien sûr, la vérification de l'absence de toute clause de non-concurrence à la quelle pourrait être soumis un candidat.

Débauchage et concurrence déloyale (Mode(s) d'emploi)

Rupture conventionnelle collective en pratique

Les ruptures conventionnelles ont été créées par les ordonnances de du 22 septembre 2017. Les entreprises peuvent utiliser ce dispositif inspiré à la fois de la ruptures conventionnelle individuelle et des plans de départs volontaires. Il doit procéder d'un accord collectif homologué par la Direccte, qui définit notamment le nombre de départs maximal prévu, l'éligibilité des salariés concernés, les modalités de calcul des indemnités de de rupture - qui ne peuvent être inférieures au indemnités légales prévues en cas de licenciement économique. La rupture ne peut être imposée aux salariés. Peugeot PSA, Pimkie ou les Inrocks ont déjà conclu des accords de ce type. Carrefour vient d'annoncer un projet d'accord portant sur 3000 postes.

Rupture conventionnelle collective (Mode(s) d'Emplois)

Gestion des compétences par les entreprises : état des pratiques

19/04/2019

La difficulté des entreprises à pourvoir à leurs besoins en recrutement tient souvent à l'absence de candidats ayant les formations et compétences nécessaires. Face à ce décalage, elles doivent aussi pouvoir identifier et faire évoluer les compétences de leurs salariés. Un quart seulement entreprises le font systématiquement, avec des écarts importants selon leur taille et leur secteur d'activité. France stratégie publie en lien une note d'analyse

Gestion des compétences (France Stratégie)

Les jeunes diplômés Bac+5 de 2017 s'insèrent plus facilement dans l'emploi

Les jeunes diplômés Bac+5 et plus n'ont guère de difficulté à s'insérer dans l'emploi : 76% de ceux issus de la promotion 2017 ont trouvé un emploi en moins de 6 mois, selon le dernier baromètre de l'Apec. Ils n'étaient que 70 % l'an dernier. 85 % ont d'autre art déclaré avoir un emploi au bout de la première année, en hausse de deux points. Ils sont plus des 2/3 en CDI au bout d'un an et 6 sur 10 ont le statut cadre passé ce délai. Bémols : toutes els filières ne sont pas aussi porteuses et les femmes ont plus de difficulté à s'insérer sur le marché du travail.

Emploi des jeunes diplômés (Cadreo)

Les entreprises les plus attirantes selon LinkedIn

05/04/2019

Quatre banques figurent dans les cinq entreprises les plus attirantes recensées par LinkedIn : BNP Paribas, Société Générale, Groupe BPCE et Groupe Crédit Agricole. Chaque année, le réseau professionnel publie un classement des 25 entreprises les plus courtisées par ses internautes. Quatre critères sont examinés : l’attractivité de l’entreprise, les interactions avec ses employés, l’intérêt pour les offres d’emploi publiées et la rétention des talents. Une marque de luxe, LVMH, se glisse au sein du top 5.

Top Companies (LinkedIn)

Les réseaux sociaux professionnels peu efficaces en recherche d'emploi

Les réseaux sociaux professionnels sont peu utilisés par les internautes dans la recherche d'un emploi, selon une étude réalisée pour le compte de LinkedIn. Seuls 14% des 1022 adultes interrogés voient dans le communauté sociale un moyen de trouver un emploi ou d'en changer. Mais 43% des internautes français présents sur ces plateformes y comptent moins de 100 relations. Plus d'un tiers pensent que la présence de leur candidature sur ces réseaux pourrait motiver un rejet d'un employeur ; près du quart  n'ont pas assez confiance en eux-mêmes pour postuler sur ces plateformes ; 44% considèrent qu'une communauté sociale compte moins dans l'obtention d'un emploi que les expériences professionnelles.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-le-reseau-social-professionnel-canal-marginal-de-recrutement-en-france-74794.html (Le Monde Informatique)

Des jeux videos pour mieux recruter chez JP Morgan

21/03/2019

Pour favoriser la diversité dans le recrutement de ses stagiaires, JP Morgan Chase teste une méthode fondée sur les jeux vidéos et les neurosciences. La banque américaine utilise à cet effet la plateforme de la start-up Pymetrics dont les jeux aident les entreprises à évaluer les caractéristiques sociales, cognitives et comportementales des candidats, comme l’attention, la mémoire et l’altruisme. Leurs résultats sont comparés à ceux de salariés très performants. Une méthode qui élargit les critères de l'évaluation au delà de l'usage des simples CV et entretien, estime la banque. Unilever et Accenture utilisent aussi les solutions de cette start-up.

https://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKCN1QZ1PE-OFRBS (Reuters)

Les emplois francs bientôt réformés ?

Les emplois francs, visant à favoriser l'activité dans les quartiers populaires, n'obtiennent pas les résultats escomptés et pourraient être bientôt modifiés, selon un projet de décret. 4 300 contrats seulement ont été signés depuis  le lancement du dispositif le 1er avril 2018, alors que le gouvernement en attendait 12 à 15 000 contrats en 2018. L'aide de 5000 euros par an sur trois ans pour un CDI ou 2500 euros sur deux ans pour un CDD pour des personnes inscrites à Pôle Emploi pourrait être élargies à d'autres bénéficiaires, comme les adhérents au contrat de sécurisation professionnelle. Et ses conditions de versement pourraient être assouplies en cas de renouvellement de CDD ou de transformation en CDI.

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5406364/emplois-francs-le-gouvernement-veut-modifier-le-dispositif.html (La Provence)